Lire Americanah de Chimamanda Ngozi Adichie m’hydrate le cheveu

Humidifier, nourrir, démêler, brosser, aplatir, tirebouchonner, recommencer. Le matin, se décomposer devant son reflet hirsute. Se demander comment mater l'ennemi capillaire qui s'est dressé dans la nuit. Chercher une façon d'amadouer cette touffe noire en révolution perpétuelle. Lutter férocement. Dégainer les ciseaux, le fer à lisser, la brosse soufflante, l'huile de coco, le beurre de karité, les … Lire la suite Lire Americanah de Chimamanda Ngozi Adichie m’hydrate le cheveu

France Culture et les Homo Productivicus

Même France Culture s'y est mise. "Contrôler ses rêves pour être plus performant !", braille la radio sur son fil Facebook. Les rêves lucides comme outils de performance. Modeler ses songes, pas pour le plaisir ou l'émerveillement que cela peut procurer, non. Pour performer, doper sa productivité, télécharger une version optimisée de soi. Attends, je ramasse ma mâchoire et mes bras tombés … Lire la suite France Culture et les Homo Productivicus

Ceci est mon sang : le livre qui vous réconciliera avec votre utérus

Misère. Les revoilà. Les douloureuses. Les répugnantes. (Gobe un gramme de paracétamol et 80 milligrammes de fer en maugréant.) Les innommables. (Bat en retraite sous la couette.) Les maudites. Avez-vous remarqué comme mon verbe se tarit, comme mes mots se pétrifient à l'évocation des règles ? C'est incroyable. À trente-deux ans, je ne peux pas parler de mon cycle menstruel sans … Lire la suite Ceci est mon sang : le livre qui vous réconciliera avec votre utérus

La rue du Gros qui pue la maigreur

Elle est hantée par la vision du gras en train de s’installer. Au petit matin, à peine consciente, elle compte les calories assimilées et dépensées la veille, et remue ses pieds pour recommencer à en brûler avant même d’être levée. Un jour où elle sanglote de désespoir après s’être laissée aller à consommer six portions … Lire la suite La rue du Gros qui pue la maigreur